Huysmans naît le 5 février 1848 à Paris, d'un père néerlandais du nom de Godfried Huysmans, lithographe de profession, descendant d'une lignée de peintres flamands et d'une mère française, Malvina Badin, institutrice.

Il passe toute son enfance dans sa maison natale. Son père meurt alors qu'il n'a que huit ans. Peu après, sa mère se remarie a un hommes d'affaire Jules Og.

Abandonnant très tôt ses études de droit, pour commencer une vie de bohème, il préfère finalement s’orienter vers une carrière administrative. Il sera simple fonctionnaire au ministère de l'intérieur.

Parallèlement cette vie monotone, routinière, Huysmans commence une vie littéraire.

Tout d'abord défenseur du naturalisme à ses débuts, il rejoint Zola et Maupassant dans le groupe des cinq. Puis avec son célèbre roman « A rebours », il rompt avec cette école pour explorer les possibilités nouvelles offertes par le symbolisme et devient le principal représentant de l’esthétique fin de siècle.

Dans la dernière partie de sa vie, il se convertit au catholicisme, renoua avec la tradition de la littérature mystique et fut ami de l'abbé Mugnier. Huysmans quitte Paris en 1899 pour s’installer dans le petit village de Ligugé, à proximité de l’abbaye bénédictine Saint-Martin. Là, il partage la vie quotidienne des moines et se prépare à devenir oblat.

En 1901, la communauté des religieux est dissoute et Huysmans revient vivre a Paris. Atteint d’un cancer de la mâchoire, J.-K. Huysmans mourut à son domicile parisien en 1907, avant d’être inhumé au cimetière du Montparnasse.

 

huysmansdecadente.jpg

Pour la modique somme de 1€ je vous propose une compilation des textes de la période dite décadente, juste avant la conversion de l'auteur au catholicisme.

Vous trouverez donc

A rebours.

Un Dilemme.

En rade.

Avec une "Vie de Huysmans" et une dossier photographique.