Sofia Vassilievna Kovalevskaïa est une femme de lettre et mathématicienne russe née à  Moscou en 1850 et décédée à Stockholm en 1891.

Sofia-Kovalevskaia.jpg

Surdoué, issue d'une famille ayant une intense vie culturelle, elle révela très tot un gout prononcé pour la science et dépassa très vite ses precepteurs. Mais, étant femme, elle du contracter un mariage blanc pour pouvoir aller poursuivre des études scientifiques en allemagne. D'abord a Heidelberg, puis à Berlin ou elle fut obligée de suivre des cours particuliers car il n'était pas permis aux femmes d'entrer à l'université.

Elle est cependant la première femme à avoir obtenu le titre de Docteur es science en Allemagne suite a ses travaux, notament sur les dérivées partielles.

De retour en russie elle ne peut exercer son métier. Elle vit difficilement avec son mari qui sous estime ses qualités scientifique.

Elle decide alors de partir vivre a Paris avec leur fille. C'est là qu'elle apprend la suicide de son mari.

Nommée maitre de conférence à l'université de Stoclholm grace à des soutiens, elle parvient enfin a vivre de son métier et a poursuivre ses travaux malgré les oppositions féroces de certains comme Strinberg qui ne concevait pas qu'une femme puisse exercer avec brio un métier intellectuel réservé au hommes selon lui.

Revolutionaire, nihiliste, elle ecrivit un roman autobiographique intitulé "une nihiliste" et des souvenirs de son enfance en russie. 

Elle meurt d'une pneumonie à l'age de 41 ans.