AVT_Laure-Conan_3920.jpeg

(Mina Darville à son frère)

Moi aussi j’espère. Mais écrire au lieu de parler, c’est lâcheté pure. Mon cher, tu es un poltron.

Si Angéline le savait ! elle qui aime tant le courage ! Oui, elle aime le courage — comme toutes les femmes d’ailleurs — et il y a longtemps que nous avons décidé que c’était une grande condescendance d’agréer les hommages de ceux qui n’ont jamais respiré l’odeur de la poudre et du sang. Pour moi, j’ai toujours regretté de n’être pas née dans les premiers temps de la colonie, alors que chaque Canadien était un héros.

N’en doute pas, c’était le beau temps des Canadiennes. Il est vrai qu’elles apprenaient parfois que leurs amis avaient été scalpés mais n’importe, ceux d’alors valaient la peine d’être pleurés. Là-dessus, Angéline partage tous mes sentiments, et voudrait avoir vécu du temps de son cousin de Lévis.

Tu devrais mettre la jalousie de côté, et lui parler souvent de ce vaillant. Elle aime le souvenir de ces jours où la voix de Lévis retentissait sonore, et elle s’indigne contre les Anglais qui n’ont pas rougi de lui refuser les honneurs de la guerre. Son père l’écoute d’un air charmé.

Mon cher, nous avons une belle chance de n’avoir pas vécu il y a quelque cent ans. Le vainqueur de Sainte-Foy eût fait la conquête du père et de la fille, et notre machiavélisme aurait échoué. Quant au chevaleresque Lévis, personne ne m’en a rien dit, mais j’incline à croire qu’il chantait comme le beau Dunois : Amour à la plus belle.

Ainsi on voudrait me faire entrer dans le sérieux de la vie... Il me semble que flirter avec un Right Reverend, c’est quelque chose d’assez grave.

Au fond, je ne suis pas plus frivole que n’importe quel vieux politique, et je suis à peu près aussi enthousiasmée de mes contemporains. Quant à avoir l’humeur coquette, c’est calomnie pure.

M. de Montbrun me rendra raison de ses propos, et il pourrait bien venir me faire ses remarques lui-même. Suis-je donc si imposante ou si désagréable ?

Mon cher Maurice, tu ne saurais croire comme j’ai hâte d’entendre ta belle voix dans la maison.

Depuis que tu es amoureux, tu ne sais pas toujours ce que tu dis, mais ta voix a des sonorités si douces. Tu m’as gâté l’oreille, et tous ceux à qui je parle me paraissent enrhumés.

À propos, il paraît qu’un vaisseau français va venir prochainement à Québec. Dieu merci, je suis aussi royaliste que la plus auguste douairière du faubourg Saint-Germain ; mais cela n’empêche pas d’aimer le drapeau tricolore « car c’est encore l’étendard de la France », et... je voudrais bien que les marins français vissent Angéline. Tenir la plus jolie fille du Canada cachée dans un village de Gaspé, c’est un crime. Bien éclipsée je serais, si elle se montrait ; mais n’importe, l’honneur national avant tout.

Je t’embrasse,

Mina.